Le financement de l’enseignement supérieur en France

Publié le : 31 août 20225 mins de lecture

Le financement de l’enseignement supérieur en France est un sujet complexe et controversé. Les dépenses d’enseignement supérieur représentent environ 3,5 % du PIB français, soit environ 50 milliards d’euros par an. L’enseignement supérieur est financé à hauteur de 70 % par les fonds publics, principalement par l’État et les collectivités territoriales. Les 30 % restants sont à la charge des familles et des étudiants. Les dépenses d’enseignement supérieur ont augmenté de manière significative ces dernières années, en raison notamment de la hausse du nombre d’étudiants. Selon les estimations, le nombre d’étudiants en France devrait augmenter de 20 % d’ici 2025. Cette hausse des dépenses est en grande partie due à l’augmentation du nombre d’étudiants boursiers. En effet, les bourses représentent environ 60 % des dépenses d’enseignement supérieur.

L’enseignement supérieur en France est financé par l’État, les collectivités locales et les établissements d’enseignement supérieur

L’enseignement supérieur en France est principalement financé par l’État. Les collectivités locales et les établissements d’enseignement supérieur apportent également une contribution financière importante. Les ressources financières de l’enseignement supérieur proviennent des impôts, de la taxe d’habitation, de la taxe foncière, de la contribution des entreprises et des droits d’inscription des étudiants. Les dépenses de l’enseignement supérieur sont affectées aux dépenses de fonctionnement des établissements d’enseignement supérieur, à la rémunération du personnel enseignant et de recherche, aux investissements et aux aides aux étudiants.

Les établissements d’enseignement supérieur sont principalement financés par l’État

Les établissements d’enseignement supérieur sont principalement financés par l’État. Cependant, les universités et les grandes écoles ont également des sources de financement privées. Les universités sont financées à hauteur de 70 % par l’État, les grandes écoles à hauteur de 50 %. Les établissements d’enseignement supérieur privés sont quant à eux entièrement financés par leurs propres moyens. Le financement de l’enseignement supérieur en France est assuré principalement par l’État. Les universités et les grandes écoles bénéficient également de financements privés, mais à des niveaux moindres. Les établissements d’enseignement supérieur privés sont entièrement financés par leurs propres moyens.

L’enseignement supérieur en France est principalement financé par l’État. Cependant, les universités et les grandes écoles ont également des sources de financement privées. Les universités sont financées à hauteur de 70 % par l’État, les grandes écoles à hauteur de 50 %. Les établissements d’enseignement supérieur privés sont quant à eux entièrement financés par leurs propres moyens.

Les collectivités locales et les établissements d’enseignement supérieur finance aussi l’enseignement supérieur en France

Les collectivités locales et les établissements d’enseignement supérieur finance l’enseignement supérieur en France. L’État français consacre environ 5,5 % de son budget annuel à l’enseignement supérieur, soit environ 22 milliards d’euros. La moitié de ce budget est affectée au financement des bourses sur critères sociaux, qui représentent près de la moitié des étudiants inscrits dans les universités françaises. Les autres dépenses de l’État concernent principalement les personnels enseignants et de recherche, ainsi que les équipements et les bâtiments universitaires. Les collectivités locales (régions, départements et communes) consacrent environ 2,5 milliards d’euros par an à l’enseignement supérieur, principalement au financement des bourses sur critères sociaux et des équipements universitaires. Les établissements d’enseignement supérieur ont également un budget propre, principalement composé de taxes sur les étudiants, de dons et de subventions publiques.

L’enseignement supérieur en France est financé par différents organismes, dont l’Etat, les collectivités territoriales, les entreprises et les particuliers. Les financements publics représentent environ 70 % du total des financements de l’enseignement supérieur. Les 30 % restants sont apportés par les entreprises et les particuliers.

Plan du site